Lunettes connectées : un levier pour la sécurité au volant?

(Paris, le 2 avril 2019)

La fatigue est une cause sous-estimée en matière de sécurité routière. Pourtant, une start-up propose de remédier à ce problème avec des capteurs et de l’intelligence artificielle, en partenariat avec l’enseigne Optic 2000.

Présentée en avant-première dans le cadre du salon VivaTech porte de Versailles (en partenariat avec Valeo), puis dans le cadre du Tour Auto, la monture Prudenseee est disponible depuis quelques jours dans les 1200 boutiques de l'hexagone d'Optic 2000. Développé par une start-up de Nice, Ellecie Healthy, dont le patron est un ancien  de la lunetterie, ce concentré de technologie ne pèse que 23 grammes et se montre plutôt pratique à l'usage. Fruit de plusieurs années de recherches, cette paire de lunettes high-tech intègre une quinzaine de capteurs. Ces derniers servent globalement à analyser les clignements d'yeux et les signes physiologiques avant-coureurs d'un endormissement. On trouve à la fois des capteurs oculaires, de lumière (ambiante, UV et  infra rouge), mais aussi d'humidité, de température et de pression atmosphérique. Ces capteurs communiquent avec une puce et une intelligence artificielle.

Comme il s’agit de lunettes connectées, elles peuvent être reliées avec un smartphone par Bluetooth. Une application a été développée en ce sens.  Quand l'IA sent que le conducteur risque de s'endormir, le smartphone déclenche une alarme sonore. Précisons qu'en parallèle, des flashes lumineux crépitent sur les branches des lunettes. De plus, l’appli prévoit un bonus : l'envoi d'un SMS à un proche pour le prévenir que le conducteur risque de s'endormir. Cela peut être le conjoint ou le passager.

Proposées à 289 euros, ces lunettes connectées peuvent intéresser le grand public. Elles retiendront encore plus l’attention des gestionnaires de parcs. Optic 2000 prévoit en effet de démarcher les entreprises pour les convaincre d’adopter la monture Prudensee.  L’enseigne d’optique souligne que la plupart des gens ressentent l'envie de dormir au bout de 2 h 12 minutes de conduite en moyenne. Par ailleurs, un sondage réalisé par Opinion Way révèle que 45 % des personnes interrogées ont déjà piqué du nez en conduisant.

Si la détection de fatigue tend à se développer à bord des véhicules récents, Ellcie Healthy considère que sa technologie est plus efficace. Elle a fait faire des tests en ce sens par le Street Lab de l’Institut de la Vision, à Paris. L’avantage de ces lunettes connectées vient aussi du fait qu’elles fonctionnent de manière autonome. Il suffit de tapoter la branche plusieurs fois pour activer le monitoring et fermer la session. L'alerte lumineuse se déclenche en cas de signes de fatigue.