48 volts: l'autre façon de mettre l'électrique à bord

(Paris, le 17 mars 2017)

Au salon de Genève, rien de nouveau du côté des véhicules électriques à batterie. En revanche, l’hybride rechargeable continue de se développer, tout comme l’hybride d’ailleurs. C'est du côté de la micro-hybridation que les évolutions les plus intéressantes ont lieu.

D’une certaine façon, la généralisation du système Stop & Start a beaucoup fait progresser la micro-hybridation dans l’automobile. Il existe une formule un peu plus élaborée avec le système SVHS de Suzuki, appliqué sur la Baleno, l’Ignis et la Swift. Dans cette configuration, l’alterno-démarreur est combiné avec deux batteries, l’une au plomb, l’autre au lithium-on. Utilisée notamment dans les phases d’assistance, cette dernière est également capable d’alimenter le réseau de bord et de suppléer l’accumulateur au plomb en cas de défaillance. Ce système fonctionne en 12 volts.

On a pu voir à Genève une technologie encore plus performante, utilisant cette fois une tension de bord en 48 volts chez Audi. Sur le concept Q8 sport concept, la marque aux anneaux combine un moteur 6 cylindres 3 L TFSI d’une puissance de 450 ch (doté d’un compresseur électrique) à un système mild hybrid (mHEV) pour la récupération d’énergie. Le générateur, placé entre le vilebrequin et la transmission, se charge de récupérer l’énergie et, inversement si nécessaire, peut fonctionner comme un moteur électrique supplémentaire. Quant au système électrique de 48 volts, il assure l’alimentation en énergie électrique. À l’avenir, cette combinaison sera utilisée sur de nombreux modèles chez Audi, a fait savoir Rupert Stadler, le Président du directoire.

Le 48 volts va se déployer massivement chez les constructeurs allemands, dont les véhicules utilisent beaucoup d’équipements qui consomment de l’énergie. Mais, ce n’est pas un cas isolé. En France, Renault propose un système Hybrid Assist sur le Scenic Dci 110 ch, avec justement une batterie 48 volts en lien avec un moteur électrique de 10 kW.

La solution, poussée par les équipementiers (dont Valeo), devrait donc assez vite se développer.