Les VUL ne sont plus les parents pauvres de la technologie

(Paris, le 1er mars 2018)

Avec sa nouvelle génération d’utilitaires, qui se déclineront en trois modèles chez nous (Citroën Berlingo, Peugeot Rifter, Opel Combo Life), le groupe PSA procède à une évolution sensible en matière de technologie. Un alignement rendu possible par la plateforme EMP2.

Pour des raisons financières, Opel ne sera pas présent au salon de Genève, et on n’y verra donc que la seule paire Berlingo-Rifter (nouveau nom du Partner en version familiale). Mais, cela n’enlève rien à la portée de l’exploit. Il s’agit bien de trois produits différents, mais avec une même base que le groupe PSA va commencer à produire au second semestre. Il commercialisera d'abord les versions ludospaces, en cinq ou sept places, avant de sortir les variantes utilitaires.

Chacun de ces modèles a sa propre identité et quelques spécificités, comme par exemple le i-Cockpit chez Peugeot (volant compact, écran tactile HD et dalle de 12 pouces au tableau de bord).

Ces utilitaires partagent en revanche des équipements plutôt réservés aux purs VP, comme l’affichage tête haute couleur, le régulateur de vitesse adaptatif avec fonction Stop, le frein de stationnement électrique, la caméra de recul avec Top Rear Vision, le Grip Control (rebaptisé Intelligrip chez Opel) avec contrôle de la vitesse en descente. Ils seront dotés aussi d’un système de contrôle de stabilité de l’attelage, lié à l’ESP. La connectivité n'est pas oubliée, avec des technologies liées au smartphone (trois modes d'affichage, recharge sans fil) et la navigation connectée de TomTom chez Citroën et Peugeot.

Ce n’est pas la première fois que PSA mixe des technologies avec Opel. Cela s’est déjà produit pour le Citroën C3 Aircross, développé en même temps que l’Opel Crossland X. Et cela a eu lieu encore plus récemment pour l’Opel Grandland X, une déclinaison de son cousin le Peugeot 3008.

Toutefois, il est étonnant de voir le Berlingo et le Rifter faire jeu égal avec la C3 Aircross et le nouveau C4 Cactus, déjà pourtant richement dotés en technologie. Les utilitaires de PSA, y compris le Combo Life, vont même hériter de la boîte automatique EAT8, étrennée par la DS7 Crossback et qui doit se décliner aussi chez Peugeot (308 et 508), avant de gagner à terme d’autres modèles. Une boîte 8 sur des VUL, c’est quand même la classe.

Tags: