Palmarès VUL 2018 en entreprise

(Paris, le 10 janvier 2019)

Les immatriculations de VUL ont affiché une hausse de 2,3 % sur l’ensemble de l’année 2018, à 342 379 unités. Cette progression est à rapprocher de celles des exercices précédents : +3.8 % en 2017 ; +6,7 % en 2016 ; +1 % en 2015. 2018 restera donc comme un millésime moyen pour le véhicule utilitaire.

L’analyse du Top 10 des VUL les plus immatriculés en entreprise, réalisé par l’Observatoire du Véhicule d’Entreprise, montre une stabilité du classement, toujours dominé par la fourgonnette Renault Kangoo. Le Citroën Berlingo rétrograde au pied du podium, permettant à Renault de classer trois modèles aux trois premières places. Plus aucune marque étrangère ne figure dans le Top 10, alors qu’en 2017, Iveco parvenait à se hisser en 9ème place.

Par grand segment de marché, les constructeurs étrangers ne figurent que dans les segments fourgonnette, fourgons et grands fourgons. Le groupe au losange affiche un peu plus en 2018 sa suprématie dans le domaine, avec un modèle en tête sur chacun des quatre segments (véhicule fiscal, fourgonnette, fourgon, grand fourgon).

Par type d’énergie, le diesel reste très largement majoritaire, avec une part de marché de 93,51 %, devant l’essence (3,94 %), l’électrique (2,10 %) et l’hybride (0,22 %).

Ces énergies alternatives affichent toutefois des taux de progression des immatriculations à deux chiffres : essence : +71,7 % (13 477), électrique : +37,1 % (7 205),  hybrides : + 35 %  (756). Le Diesel enregistre pour sa part des immatriculations stables d’une année sur l’autre à 320 156 unités.

 

..............................................................

Le diesel domine toujours largement le marché de l'utilitaire

(Paris, le 13 juillet 2018)

Les immatriculations de VUL ont affiché une hausse de 2,1 % au premier semestre 2018, à 173 988 unités.

L’analyse du Top 10 des VUL les plus immatriculés en entreprise, réalisé par l’Observatoire du Véhicule d’Entreprise, montre une grande stabilité du classement par rapport à l’ensemble de l’année 2017, notamment dans le trio de tête.

Par type d’énergie, le diesel reste très largement majoritaire, avec une part de marché de 94,5 %. Toutefois les immatriculations de modèles diesel n’affichent qu’une petite hausse de 0,2 %, à 164 384 unités sur la période.

Pour sa part l’essence, bien qu’avec une part de marché de 3,4 % seulement, connaît un certain engouement de la part des entreprises. Sur les six premiers mois de l’année, les immatriculations de VUL en essence s’inscrivent en progression de 66 %, à 5 865 unités.

Quant à l’électrique, il affiche une hausse de 41,1 % des immatriculations, à 3 118 unités. Au total la part de marché de l’électrique s’établit à 1,8 % sur l’ensemble du semestre.